You are currently viewing Apprendre le français dans un endroit paradisiaque

La grisaille d’automne s’installe en France métropolitaine mais pas en Martinique!
Loin du froid de la métropole, en Martinique, c’est l’été toute l’année, ou presque!

 

Apprendre le français dans un endroit paradisiaque

Avec une température moyenne de 26°C (entre 20 le matin et 30°C dans la journée) et 2800 heures de soleil dans l’année, en choisissant de venir en Martinique, le beau temps est quasiment garanti et le mauvais temps ne dure jamais bien longtemps! L’eau de mer quant à elle est comprise entre 26 et 28°C selon les périodes. Il fait plus frais en montagne.

Géographie

La Martinique se situe dans l’archipel des Antilles, dans la mer des Caraïbes, non loin des côtes de l’Amérique du Sud. Fort-de-France est le chef-lieu de l’île, c’est est une ville très animée, rafraîchie par un grand parc, La Savane, et un jardin fleuri très reposant, le Parc Flora.
Cette île « carte postale » est un petit paradis sur Terre ! Le nord est plutôt montagneux et boisé. Au sud, on trouve beaucoup de belles plages.
On y pratique la randonnée et des sports nautiques, comme le bateau ou la plongée. L’île est connue pour sa végétation, ses plantations de bananes et de cannes à sucre, ses plages et le volcan de la montagne Pelée.
La faune et la flore y est particulièrement riche et dense! La nature est omniprésente! En somme, l’endroit parfait pour s’évader de la grisaille métropolitaine.

Les démarches pour étudier en Martinique

La Martinique étant un DOM (Département D’ Outre-Mer) de la France, il n’y a pas réellement de formalités administratives, une simple carte d’identité suffis pour les ressortissants de l’Union Européenne et passeport valide pour les non-européens.
La devise est l’euro.
Fuseau horaire
: UTC (-4). En été: -6 heures par rapport à la France. En hiver: -5 heures par rapport à la France.

La culture martiniquaise

Las martiniquais ont pour réputation d’être des personnes avec la joie de vivre et joyeux . La population est diversifiée et plutôt jeune: peuplement de l’île, en relation avec l’Histoire et la colonisation : amérindiens, européens, africains, indiens, levantins et asiatiques.

La culture martiniquaise est très riche. Elle est en partie inculpée par son passé colonialiste, de sa proximité avec le Brésil et l’Amérique ainsi que sa religion chrétienne.

En plus du français, langue officielle de l’île, les habitant de l’île parlent le créole*
*Le créole est un parler régionalisé basé sur le français partiellement influencé par l’anglais et l’espagnol, suite à une occupation ancienne par ces deux nations et contient également des mots et des termes d’origine africaine. En constante évolution, il est sous l’influence du français, de l’anglais américain, et des patois des îles anglophones voisines.

Les productions « locales » de la Martinique sont mises en avant au delà des produits d’exportation. Grâce à son climat ensoleillé les fruits et légumes exotiques sont abondants.
La musique typique de l’île est le zouk*, dansé collé-serré
*Le zouk est un genre musical des départements français d’outremer DOM créé au début des années 1980. Cette musique rapide de carnaval a été popularisée en Europe.

Aussi, durant les festivités de Noel, des cantiques* de noël sont chantés.
*Les cantiques sont des chants d’amour et d’espoir, célébrant la venue du Christ.


Les fêtes traditionnelles ainsi que le catholicisme constitue la religion principale de la Martinique, les fêtes traditionnelles martiniquaises en sont donc inspirées ainsi qu’avec leurs croyances martiniquaises. Voici un calendrier non-exhaustif des fêtes en Martinique :

Janvier :

Jour de l’an, certains font la grasse matinée avec un réveillon bien arrosé d’autres, les amis et la famille se retrouvent à la maison de l’un ou de l’autre ou tout simplement chez les grands-parents pour un bon déjeuner composé d’igname pakala entre autres mets locaux.

Le 6 janvier nous célébrons l’épiphanie autour de la galette des rois à la frangipane ou traditionnelle (version martiniquaise revisitée).

Février :

En Martinique on célèbre le carnaval pendant 5 jours, il est très populaire et il n’a rien à envier à son voisin Brésilien.

  • Dimanche Gras: Parade
  • Lundi Gras: Mariage Burlesque (les hommes s’habillent en femmes et les femmes en hommes)
  • Mardi Gras: Diables Rouges (rouge et blanc ou rouge et noir)
  • Mercredi des Cendres: Derniers Noir et blanc
  • Tous les soirs depuis le 1er février: Soirées carnavalesques en discothèque

Mars :

La Martinique étant majoritairement et surtout traditionnellement catholique, toute l’île observe le Carême. A partir du lendemain du carnaval, il y a 40 jours de renonciation à toutes choses se rapportant aux «péchés». Donc les discothèques sont toutes fermées mais l’on peut toujours aller au bar, au restaurant ou se retrouver chez des amis !

Avril :

Toute la population (même les non-catholiques) fête la Pâques. Le moment phare est le week-end pascal. Après un mois de supposé jeûne et de retenue, la Martinique va «revivre». Le vendredi après avoir fait le chemin de croix (beaucoup de touristes le font comme une randonnée culturelle car à l’issue des parcours il y a de très belles vues panoramiques), nous dégustons des accras de légumes ou de poisson sous le grand marché de Fort-de-France. Les accras du Vendredi Saint constituent une tradition incontournable.

Le samedi Gloria, le lendemain beaucoup de manifestations culturelles sont organisées dans pratiquement toutes les communes. Des soirées bèlè (danse traditionnelle locale, réouverture des boites de nuit entre autres événements).

Le dimanche de Pâques tout le monde, famille et amis, est à la plage ou à la rivière avec sa chaise, sa natte de plage et surtout son matoutou de crabes (fricassée de crabes de terre au curcuma servi avec du riz). Certaines familles campent sur la plage dès le début des vacances.

Mai :

Abolition de l’esclavage (en Martinique) le 22 mai. Journée populaire en Martinique en raison de toutes les conférences, soirées bèlè et marches commémoratives organisées et ouvertes à tous. C’est la journée idéale pour en savoir un plus sur l’histoire de la Martinique de la colonisation à nos jours.

 Août :

Tour des Yoles, non férié ni chômé mais l’île est en fête surtout aux abords des plages. C’est une régate devenue internationalement connue car unique en son genre, extrêmement populaire beaucoup de Martiniquais prennent leurs congés précisément cette semaine. Chaque embarcation représente une commune et en fait la fierté. En amont, sur les bateaux suiveurs, il y a de l’ambiance, beaucoup d’ambiance !

Octobre-Novembre :

Toussaint, fête catholique très observée en Martinique. Les cimetières sont comme neufs et brillent de mille feux. Il s’agit de mettre les morts à l’honneur en nettoyant et illuminant les tombes et caveaux familiaux. C’est le moment idéal pour retrouve ou rencontrer des membres de sa famille perdus de vue.

Décembre :

C’est Noël et ça se voit, ça se sent et ça s’entend dans toutes les communes. Les familles préparent boudin, jambon, pâtés salés et ragoût de porc. Tous les soirs on va chanter des cantiques créoles-français chez l’habitant : ce sont les « chanté noël ».

martinique-france

Art culinaire

Plutôt épicée, la cuisine créole est colorée et goûteuse en bouche. Types de plats: poissons: acras de morue, poulet épicé « boucané » ou « le féroce », petits gâteaux fourrés à la confiture « les tournants d’amour’ ou sorbets à la noix de coco. Le rhum est l’ alcool local par excellence. 

Et vous, ça vous tente?

Retrouver l’avis d’un de nos étudiants venu apprendre le français en Martinique: « La Martinique est un lieu parfait pour combiner ces 2 activités  » Lucas Ryter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.