Comment déguster un vin ?

Comment déguster un vin ?

Durant notre petite visite à l’école France Langue Bordeaux, on n’a pas pu résister à l’envie de participer à l’activité « Dégustation de vins » qui a lieu dans au Boutique Hôtel de Bordeaux, à deux pas de l’école.

Etudiants devant le Boutique Hôtel de Bordeaux

Et quelle expérience extraordinaire ! Nous avons encore les papilles qui frétillent !

Nous ne sommes pas devenus experts en vin mais nous avons appris les bases de la dégustation et les erreurs à ne pas connaître.

 

Se mettre dans de bonnes conditions

Déguster un vin est très différent de boire un cocktail ou une bière à la terrasse d’un café (même si c’est très sympa aussi). Apprécier les qualités d’un vin est une expérience sensorielle qui fera appel à votre vue, votre odorat et votre palette gustative. Il vous faut donc vous mettre dans les conditions optimales : évitez de manger ou de boire juste avant la dégustation, installez-vous dans un lieu lumineux et surtout sans odeur.

Il est important aussi d’avoir le matériel approprié à la dégustation : le verre à vin (de forme arrondie avec un pied) ou encore la carafe pour permettre d’aérer le vin.

 

La vue

L’observation du vin permettra d’apprécier principalement l’âge du vin, le degré de filtration et le degré d’acidité du vin.

Les reflets :

Lorsqu’il s’agit d’un vin blanc, on porte le verre au niveau de l’œil et on observe les reflets. Pour un vin rouge, on incline le verre à la lumière ou sur un fond clair et on observe les reflets sur les bords.

Si l’aspect est brillant, on peut s’attendre à ce que le vin présente une certaine acidité et donc de la vivacité lors de la dégustation.

La robe :

On parle de la robe du vin lorsque l’on évoque sa couleur. La robe d’un vin évolue selon son âge, en l’observant on peut déterminer s’il s’agit d’un jeune ou plus âgé.

Une étudiante analyse la robe du vin

 

L’odorat

Votre odorat va vous permettre de repérer les arômes du vin. Il y a 2 étapes à respecter :

Le premier nez

On sent le vin sans l’aérer: vous pouvez détecter ainsi les premiers arômes – ils ne sont pas très présents mais vous reconnaîtrez les familles d’arômes (fleurs, fruits, épices, …).

C’est à cette étape aussi que l’on est en mesure de découvrir si le vin a des défauts (s’il est bouchonné par exemple)

Le second nez

Faîtes tourner votre verre légèrement afin d’aérer le vin. En contact avec l’air, le vin va s’ouvrir et révéler tous ses arômes.

Amusez-vous à les retrouver (rose, citron, miel, jasmin, foin, herbe, cannelle, poivre, écorce, sapin, etc…)

 

Le goût

Enfin le moment tant attendu de la dégustation ! Faîtes tourner le vin dans votre bouche pour en apprécier toutes les saveurs.

On découvre alors si la puissance du vin, sa texture en bouche et si le goût persiste en bouche.

 

Les erreurs à ne pas commettre

Boire une bouteille tout juste ouverte

Il est important de le décanter (le verser dans une carafe pour qu’il entre en contact avec l’air) avant de le servir. Plus le vin est jeune plus il faudra l’aérer.

 

Mal tenir son verre

Un verre de vin se tient toujours par le pied. Le risque, lorsque l’on prend son verre à pleine main, est de  réchauffer le vin et d’altérer le goût.

 

Verser trop de vin dans le verre

On ne remplit jamais totalement un verre de vin : la bonne mesure est fixée au point le plus large du verre. Ainsi il sera plus simple d’aérer le vin et de faire ressortir tous les arômes

 

Ne pas prendre de plaisir

Que l’on soit novice ou expert, déguster du vin est d’abord une question de plaisir. Entourés de bons amis, dans une atmosphère conviviale, vous serez sûr de passer une bonne soirée et c’est bien ça le principal !

Les étudiants dégustent un vin au Boutique Hôtel de Bordeaux

 

Et n’oubliez pas l’abus d’alcool est dangereux pour la santé alors restez raisonnable !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

My Chatbot
Powered by Replace Me