Tradition de Noël : les 13 desserts provençaux

Chaque région a une tradition spécifique pour Noël. France Langue a décidé de vous emmener en Provence, du côté de Nice, pour découvrir une tradition vieille de plusieurs siècles :  les treize desserts.

 

L’origine de cette tradition

Au XVIIe siècle on servait déjà de nombreux plats sucrés aux invités durant la période d’hiver car c’était un signe d’abondance. Ce n’est que plus tard que l’on fixe à 13 le nombre des desserts. Ce nombre est associé à la Cène, le dernier repas du Christ aux côtés de ses 12 apôtres.

Les 13 desserts
© REY Jerome

Le repas de Noël provencal

Le repas traditionnel commence lors du réveillon de Noël. La famille se réunit pour le “Gros Souper” composé généralement de 7 plats légers (poissons, soupes, légumes, etc…)

Puis vers minuit (ou après au retour de la messe, pour les familles croyantes) on présente les 13 desserts. Ils sont disposés sur une table à 3 nappes blanches superposées et entourés de 3 bougies. Chaque dessert est dressé dans une assiette différente.

 

Les 13 desserts

Certains desserts peuvent varier selon les villes mais vous retrouvez toujours les desserts suivants:mendiants

  • Les “quatre mendiants” : ils font référence aux quatre ordres religieux (Les noisettes pour les augustins – les amandes les carmélites, les figues séchées pour les franciscains, et les raisins secs pour l’ordre des dominicains.
  • Les nougats: le nougat blanc et le nougat noirs représentent les pénitents
  • Les dattes qui symbolise le Christ venu d’Orient et les rois mages.
  • Les noix, les figues séchées, des fruits confits
  • Les fruits de saison (raison, oranges, mandarines, melon d’eau,
    Pompe à huile
    Pompe à huile @ platetrecette.com

    etc…)

  • La pompe à huile : c’est un gâteau parfumé à la fleur d’oranger. La tradition veut que ce gâteau soit rompu avec les mains et surtout pas coupé avec un couteau.
  • Les confiseries de la région: calissons d’Aix, la pâte de coing, etc…

 

 

 

Rassurez-vous, tout n’est pas mangé le soir même. La tradition veut que les desserts restent à disposition pendant trois jours. Les gourmands auront donc jusqu’au 27 décembre pour se régaler

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu